Les avantages du projet

Le parc industriel de Midparc propose une offre locative à destination des industries aéronautiques, spatiales, éléctroniques…

 

  1. Position logistique

Le parc industriel intégré de Midparc se situe à proximité du principal aéroport du Maroc (Mohammed V) sur une superficie de 126 Ha et est relié aux réseaux autoroutier et ferroviaire du pays offrant une position logistique d'exception aux portes de l'Europe et de l'Afrique.

La zone industrielle est par ailleurs distante de 30 km de Casablanca, capital économique du Maroc, et de son port.

Un aéroport international en mouvement

L'aéroport de Casablanca Mohammed V avec plus de 7 millions de passagers et plus de 70 dessertes internationales est un hub régional de premier choix entre le Maroc, l'Afrique et l'Europe , l'Amérique du Nord et le Proche Orient.

Il dessert notamment sur l'Europe et les Etats Unis :

  • Paris 200 vols / semaine
  • Londres 28 vols / semaine
  • Francfort 24 vols / semaine
  • Dubaï 14 vols / semaine
  • New York 24 vols / semaine…

Vols aériens au Maroc

Une zone dynamique

Midparc se situe dans le prolongement du pôle des industries aéronautiques (Aéropole) de Casablanca, zone industrielle de référence au Maroc qui accueille plusieurs entreprises de référence internationale telles que Boeing, Dassault aviation, EADS Aviation, Ratier Figeac, Safran (SNECMA services, AIRCELLE, MATIS aerospace…).

Transport

Le parc Industriel intégré de Midparc est accessible par une autoroute le reliant directement à la capitale économique du Pays et son port.

Il est de plus desservi par des transports en commun dont ceux ferroviaires de l'aéroport mitoyen.

 

  1. Fiscalité

Le statut de zone franche confère aux entreprises exportatrices des avantages fiscaux et douaniers qui se traduisent notamment par :

  • L'impôt sur les sociétés est nul (0%) pendant les cinq premières années de l'activité puis passe à 8.75 % les 20 années suivantes et se porte à 17.5 % au-delà de cette période
  • Le rapatriement des bénéfices et des capitaux sont libres
  • Les entreprises sont exonérées de la TVA, des droits de douanes et les procédures douanières sont simplifiées

Accords de libre échange

Dans le cadre de sa stratégie globale d'ouverture et de libéralisation, le Maroc a conclu des accords régionaux ou bilatéraux :

  • Accord d'Association Maroc-Union européenne
  • Accord de libre-échange avec les Etats-Unis
  • Accord de libre-échange Maroc-AELE
  • Accord de libre-échange Maroc-Turquie
  • Zone de libre-échange arabe
  • Accord avec les pays arabes méditerranéens

 

  1. Administratif

La zone industrielle de Midparc est dotée d'un guichet unique ayant pour rôle la simplification des démarches douanières et administratives :

  • L'accueil et l'assistance des investisseurs à travers trois pôles et des services spécifiques :
    • - Un pôle création d'entreprises
    • - Un pôle promotion des compétences
    • - Un pôle commercial
    • - Un service de légalisation des documents
    • - Et un service de gestion administrative des salariés
  • La centralisation et la simplification des procédures administratives, notamment un support aux expatriés
  • La délivrance de l'autorisation de s'installer en zone franche, dispensant les investisseurs de toutes autres autorisations administratives

 

  1. Aides aux investisseurs

Le Maroc a mis en place un système incitatif pour l'implantation de sociétés industrielles

Outre les subventions à la formation pouvant atteindre 65 000 DH (6 K€) par personne recrutée, l'aide financière du Fond Hassan II comprend une contribution maximale de 10% du coût d'acquisition des biens d'équipement neufs (hors droit d'importation et taxes) ou 20 millions de DH (1,8 millions d'euros). 

Eligibilité de la contribution du Fonds HASSAN II

Peuvent bénéficier de la contribution, les nouveaux projets d'investissement (création ou extension) présentés par les investisseurs ayant le statut de sociétés :

  • Dans les secteurs de la fabrication d'équipements pour l'industrie automobile, de la fabrication de composants d'ensembles et de sous-ensembles électroniques, de la fabrication d'équipements pour l'industrie aéronautique et dans les activités de fabrication liées à la nanotechnologie, à la microélectronique et à la biotechnologie ;
  • Dont le montant total d'investissement en biens d'équipement est supérieur à 2,5 millions de DH HT (hors droit d'importation et taxes) soit 230 K€. 

Les aides à la formation comprennent une aide directe pendant les 3 premières années à l'embauche puis dans le cadre de la formation continue.

  • Formation à l'embauche : opérateur - 1400 €, technicien - 1800 €, middle management - 2700 € et cadre - 3600 €
  • Formation continue : opérateur - 450 €, Technicien - 900 €, middle management - 900 et cadre - 1800 €

 

  1. Coût main-d'œuvre

Des charges salariales réduites :

Salaire moyen

le salaire moyen au Maroc s'élève à 327 $/mois, soit près de dix fois moins que le salaire moyen en Espagne  

 

  1. Financement

L'offre locative proposée par Midparc permet aux industriels de concentrer leurs efforts et ressources aux aspects industriels du projet d'implantation.

 

  1. Formation

Conscient de l'importance de la disponibilité des compétences, le Maroc a fait de la formation professionnelle une priorité pour accompagner son développement. En collaboration avec le secteur privé, le Maroc a mis en place un programme de formation reposant sur des plans de formation, des instituts spécialisés et une aide à la formation à travers 300 établissements proposant des formations qualifiantes en alternance ou continues. 

Plan de formation

Le plan de formation annuel porte sur 220 000 profils dont 21 000 pour les secteurs de l'aéronautique, du spatial et de l'électronique.

Détail des besoins en formation des secteurs de l'aéronautique, du spatial et de l'électronique

Plan de formation

Source : Pacte national pour l'émergence industrielle

Instituts spécialisés :

Des instituts spécialisés ont été crées pour assurer la formation des différents profils dont l'Institut des Métiers de l'aéronautique (IMA) qui propose pour ce secteur des formations qualifiantes génériques ou spécifiques pour les opérateurs, techniciens et le middle management.

L'IMA a pour objectif à moyen terme de former 800 personnes par an aux métiers de l'aéronautique et du spatial grâce à un outil aux standards internationaux mis en place par un partenariat entre le GIMAS (Groupement des Industriels Marocains Aéronautique et Spatial), l'UIMM (Union des Industries des Métiers de la Métallurgie) et l'état Marocain.

Aide à la formation professionnelle

Des aides directes, à la formation à l'embauche et en continue, sont octroyées durant les trois premières années d'activité. Le tableau descriptif suivant synthétise ces aides pour les métiers de l'aéronautique, du spatial et de l'électronique :

Aides à la formation professionnelle

Source : Site web Emergence

Français